Les 10 monuments arabes les plus emblématiques d’Espagne

monuments arabes en Espagne

Si vous êtes à la recherche de beaux monuments arabes et romains, c’est en Espagne qu’il faut aller. Le palais de l’Alhambra est le monument le plus célèbre d’Espagne et l’un des dix beaux monuments construits par les Arabes dans le passé.

L’art arabe en Espagne, également appelé art arabo-andalou

L’art arabo-andalou est le style artistique qui s’est développé dans l’Al-Andalus omeyyade entre 711 et 1009. Cette période commence avec la conquête de l’Hispanie wisigothique par les Omeyyades et se termine avec leur expulsion d’Espagne sous les invasions almoravides (berbères). Elle est parfois qualifiée d' »âge d’or » de la culture arabe en Al-Andalus.

Le califat de Cordoue, une région englobant la majeure partie de l’Andalousie moderne et certaines parties du sud de la France, a été établi par les forces omeyyades dirigées par Abd ar-Rahman Ier en 756 après sa conquête du royaume wisigothique. La capitale fut établie à Medina Azahara, un centre urbain qui servit de modèle à la future planification urbaine musulmane en al-Andalus. Le premier émirat omeyyade du califat a été renversé en 1031 lorsque Almanzor a pris la tête d’une révolte contre Hisham II, qui avait déposé son père Amir al-Mu’minin (« le Commandeur des Fidèles ») Abd ar-Rahman III au cours d’une guerre civile pour la succession au trône

L’architecture arabe en espagne

L’architecture arabe en Espagne (espagnol : Arquitectura árabe en España) est un style d’architecture mauresque transmis par les conquérants arabes qui sont arrivés en Espagne entre 711 et 1492. La période la plus importante de la présence arabe s’étend du 9e au 13e siècle.

L’art et l’architecture islamiques ont été introduits dans la péninsule ibérique sous le règne des Omeyyades (711-1031). Après la désintégration de leur empire, certaines des grandes œuvres d’art ont été détruites ou abandonnées, mais d’autres ont été adaptées à la liturgie chrétienne et ont continué à être utilisées jusqu’à la prise de Tolède par Alphonse VI en 1085. Les chrétiens ont également utilisé certains édifices musulmans espagnols à des fins religieuses, moyennant certaines modifications.

Après 1492, lorsque les musulmans ont été expulsés d’Espagne sur ordre du roi Ferdinand et de la reine Isabelle (connus sous le nom de « Los Reyes Católicos »), de nombreux châteaux, palais et mosquées ont été abandonnés ou ruinés. Certains bâtiments ont été préservés grâce à leur reconversion ultérieure en églises ou en granges ; d’autres attendent toujours leur restauration définitive[1].

L’héritage d’Al-Andalus, découvrez les grands édifices arabes d’Espagne

Au Xe siècle, les musulmans ont occupé l’Espagne et créé une riche civilisation connue sous le nom d’al-Andalus. Les musulmans ont régné sur la péninsule ibérique de 711 à 1492, date à laquelle Ferdinand et Isabelle les ont chassés d’Espagne.

Al-Andalus a été marqué par une atmosphère de tolérance et de multiculturalisme. C’était une époque d’échanges culturels où les chrétiens et les juifs étaient autorisés à pratiquer librement leur foi, contrairement à d’autres régions d’Europe à l’époque.

Les souverains musulmans s’intéressaient beaucoup à l’architecture, à la science et à l’art, et ils ont construit de nombreux édifices magnifiques dans leurs capitales à travers l’Espagne.

Les musulmans ont laissé derrière eux de grands édifices qui sont aujourd’hui bien connus comme faisant partie du patrimoine unique de l’Espagne.

Les 10 principaux monuments construits par les Arabes en Espagne.

L’influence arabe en Espagne a joué un rôle majeur dans l’histoire et la culture du pays.

Les Maures ont régné sur l’Espagne pendant près de 800 ans et ont laissé une marque indélébile sur le pays. Les Arabes étaient de grands bâtisseurs et leur héritage est visible dans toute l’Espagne aujourd’hui.

Les monuments d’Andalousie sont les monuments arabes d’Espagne. L’Andalousie est située dans le sud de l’Espagne, où l’on trouve un grand nombre de monuments arabes. Ces monuments sont importants dans l’histoire du monde.

On dit que c’est le lieu de naissance de l’urbanisme moderne et que c’est aussi le lieu où l’Alhambra a été construit.

Voici 10 des plus importants monuments construits par les Arabes en Espagne :

1. L’Alhambra, Grenade

L’Alhambra est un site classé au patrimoine mondial de l’UNESCO et le monument le plus visité d’Espagne. Le monument a été construit par les Maures, qui ont occupé le sud de l’Espagne de 711 à 1492. Il a été achevé en 1364 par la dynastie des Nasrides, et son nom vient de l’arabe Al-Qal’a al-Hamra (« Château rouge »).

L’Alhambra est un complexe de palais et de jardins situé sur les pentes de la Sierra Nevada qui domine Grenade. Les principaux palais sont le palais de Charles Quint (Palacio de Carlos V), le palais du roi Boabdil (Palacio de Boabdil) et le palais de Yusuf I (Palacio de Yusuf I). Ces palais servaient de résidence aux rois et aux reines lors de leurs visites à Grenade.

2. L’Alcazaba, Malaga

L’Alcazaba est une citadelle mauresque située au centre de Malaga. C’est l’un des exemples les mieux préservés de fortification islamique médiévale en Espagne et elle a été déclarée site du patrimoine mondial par l’UNESCO en 1984.

La forteresse a été construite au XIe siècle sur des fondations romaines, mais elle a été fortement modifiée au cours des siècles. Son apparence actuelle est due à sa restauration après avoir été bombardée pendant la guerre civile espagnole.

Au cours de son histoire, l’Alcazaba a servi de prison, d’archives et même de galerie d’art. Aujourd’hui, elle est à nouveau ouverte aux visiteurs, mais uniquement les samedis et dimanches de 10h à 14h et de 16h à 20h, ou sur rendez-vous (entrée gratuite).

3. L’Alcazar, Séville

L’Alcazar de Séville est un palais royal situé à Séville, en Espagne. Il a été converti d’une forteresse islamique en résidence royale au cours du 13e siècle, puis reconstruit entre 1749 et 1755 par Charles III d’Espagne. L’Alhambra de Grenade a inspiré de nombreux bâtiments et monuments dans le monde entier. Tout comme ces palais et ces forteresses, l’Alcazar de Séville est un symbole de la culture et de l’histoire andalouses.

Le mot alcazar signifie « forteresse » en arabe, mais il est également utilisé comme synonyme de « palais ». Le bâtiment a été construit à l’origine comme une fortification militaire pour protéger les habitants de la ville des attaques des pirates berbères. Plus tard, il a été converti en résidence pour les souverains musulmans avant d’être repris par les souverains chrétiens qui l’ont transformé en leur propre palais pendant la Reconquista.

L’Alcazar a été rénové à plusieurs reprises au fil des ans. Les rénovations les plus récentes ont eu lieu en 2007 et en 2013, lorsque des parties du toit ont été remplacées en raison des dégâts causés par les fuites d’eau de pluie.

4. La Aljaferia (Saragosse)

Le monument La Aljaferia est un palais construit à la fin du XVe siècle et qui a été restauré en 1975. Il est situé dans l’ancien quartier juif de Saragosse. Ce palais est une des attractions touristiques les plus populaires de la ville de Saragosse. Vous pouvez visiter ce monument gratuitement, tous les jours de 9 heures à 20 heures.

Les origines du monument La Aljaferia remontent au XV e siècle quand l’architecte Diego de Riaño a construit cette maison pour le grand rabbin Abraham Seneor qui a été nommé par Charles Quint comme grand rabbin d’Espagne. Cet endroit était autrefois appelé « la résidence du rabbin », mais aujourd’hui il est connu sous le nom d’Aljaferia, qui signifie « colline » en arabe, en raison de son emplacement sur

5. Mezquita de Córdoba (Cordoue)

La Mezquita est une ancienne mosquée située à Cordoue, en Espagne. Elle est considérée par de nombreux musulmans, chrétiens et juifs comme l’un des plus beaux exemples d’architecture islamique.

La mosquée a été fondée en 784 sur le site d’une basilique chrétienne wisigothique et a été agrandie par Abd ar-Rahman I, émir de Cordoue (756-788). Après la conquête chrétienne en 1236, elle a été transformée en cathédrale catholique. La mosquée est actuellement en cours de restauration.

6. Mezquita Cristo de la Luz (Tolède)

La Mosquée du Christ de la Lumière est un monument qui a été construit à Toulède, en France. Le monument a été construit en forme de Jésus-Christ et mesure 16 mètres de haut. Il a été construit par la Société des Amis de l’Art et de l’Architecture Chrétienne afin de commémorer leur amour pour Jésus-Christ.

Le Christ de la Mosquée de la Lumière est également connu sous le nom de « La Croix » car sa forme ressemble à une croix. Le monument a été visité par de nombreuses personnes depuis sa construction en 1928. Depuis, il est devenu une destination touristique populaire, notamment en raison de son design unique.

7. La Giralda (Séville)

La Giralda est un clocher situé à Séville, en Espagne. Il a été inscrit en 1987 au patrimoine mondial de l’UNESCO, au même titre que l’Alcazar et les Archives générales des Indes.

La tour a été commencée en 1184 pour servir de minaret à la Grande Mosquée de Séville. Elle a été construite selon la technologie almohade, avec des murs doubles pour résister aux tremblements de terre. La tour a une base carrée mesurant 5×5 mètres à la base et se rétrécit jusqu’à 4,5 mètres au sommet. Elle atteint 42 mètres de haut et compte 202 marches qui mènent au sommet du monument, où se trouve une plate-forme d’observation qui offre une vue panoramique sur la ville. La Giralda doit son nom à la girouette qui y est attachée et qui est recouverte de feuilles d’or, ou giro en espagnol.

L’ancienne utilisation de la Giralda comme minaret islamique se reflète dans son décor intérieur, qui comprend des inscriptions coufiques sur certains murs et des niches voûtées sur d’autres. L’escalier intérieur est composé de 225 marches menant à une plate-forme d’observation située à 42 mètres au-dessus du niveau de la rue, ce qui en fait l’un des bâtiments les plus hauts d’Espagne.

8. Bains arabes (Ronda)

Les bains arabes de Ronda sont inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO. Ils ont été construits aux alentours du Xe siècle et se composent de plusieurs salles, dont certaines sont encore utilisées pour les bains publics. La salle la plus importante est celle connue sous le nom de Sala de los Reyes (Salle des Rois).

Les thermes arabes ont été déclarés monument historique en 1942 et restaurés en 1986. Il existe également un musée sur place qui explique plus en détail l’histoire de ce monument.

9. Muraille Arabe (Madrid)

Si vous êtes à Madrid, vous devriez visiter le monument de la Muraille d’Arabie. Ce monument est situé dans la Calle de Alcalá et c’est l’un des monuments les plus célèbres de la ville. Il a été inauguré en 2003 et représente l’un des travaux civils les plus importants réalisés à Madrid au cours du siècle dernier.

La Muraille d’Arabie a été construite entre 1884 et 1892 selon un plan d’urbanisme conçu par José María García de Paredes. Le mur est constitué d’une série d’arcs construits en briques rouges et surmontés de tuiles d’ardoise. Son but était de protéger les piétons de la circulation venant des deux côtés de la rue, qui avaient plus de deux cents ans à l’époque (il n’en reste plus que quatre aujourd’hui).

La muraille a été construite par Francisco Javier Arroyo y Cánovas, également responsable de la construction de la Puerta de Alcalá, un autre monument populaire de Madrid connu sous le nom de « la porte » en raison de sa taille et de sa solidité.

10. Le château de Gormaz (Soria)

Le château de Gormaz, situé à Soria, en Espagne, est l’un des monuments les plus emblématiques du pays. Déclaré monument historique et artistique en 1931, il est depuis de nombreuses années l’un des sites les plus visités de la région.

Le château de Gormaz a été construit sur une ancienne colonie celtibère et date du 10e siècle. Il a subi plusieurs rénovations depuis lors. Le château a servi de résidence royale jusqu’au XVe siècle, date à laquelle il a été abandonné en raison de sa position stratégique au sommet d’une colline entourée de vallées et de ravins.

En 1931, le château a été déclaré monument national pour sa valeur historique et sa beauté architecturale. En outre, il a été déclaré patrimoine artistique, car il abrite des peintures murales très intéressantes représentant des scènes de la vie médiévale.

Voilà, c’est fait. Nous avons partagé avec vous dix magnifiques monuments historiques arabes en Espagne, ces monuments sont des ajouts charmants à la liste des choses à voir en Espagne de tout voyageur. Et si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à en parler à un ami !

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.