Les 21 des plus beaux monuments d’Andalousie

monuments d’Andalousie

Si, comme moi, vous aimez l’Andalousie, vous devez absolument visiter ses magnifiques monuments. Il est bon de savoir qu’il y a de nombreux monuments en Andalousie et qu’ils ne manqueront pas de susciter votre intérêt. Voici les 21 plus beaux monuments d’Andalousie aujourd’hui, à visiter sans tarder.

1. Giralda, Séville

La Giralda est l’un des monuments les plus importants de Séville, en Espagne. Il s’agit d’une tour de 96 mètres de haut, située sur la cathédrale de la ville. La mosquée Giralda a été construite par Abderraman III en 1184 sous la dynastie almohade pour servir de minaret. En 1248, elle a été convertie en église chrétienne, puis en clocher au XVIe siècle.

C’est l’un des monuments les plus visités de Séville et il offre de belles vues sur la ville. Vous pouvez monter ses escaliers pour accéder à son sommet ou vous promener autour et apprécier sa beauté de l’extérieur.

La tour comporte cinq étages, chacun accessible par un escalier extérieur ou par un ascenseur. Le sommet offre une excellente vue de Séville, dans son ensemble ou en partie.

La Giralda mesure 78 mètres de haut et est surmontée d’une girouette en forme de statue dorée représentant la Foi (Fe). Elle a été conçue par Enrique Egas et Juan de Orea avec les conseils de Léonard de Vinci (qui avait déjà travaillé sur des projets pour les monarques espagnols).

2. Palais de l’Alcazar Royal, Séville

Le palais royal Alcazar de Séville est un monument majestueux qui a été déclaré site du patrimoine mondial par l’UNESCO. Il est considéré comme l’un des bâtiments les plus emblématiques de la ville et constitue également l’une des principales attractions touristiques d’Andalousie.

Ce palais a été construit par le roi Pedro I au XIIIe siècle et lui a servi de résidence jusqu’en 1474, date à laquelle la reine Isabel la Católica s’y est installée. Le palais a ensuite été utilisé comme caserne jusqu’au XIXe siècle, période durant laquelle il a subi plusieurs modifications.

Ce n’est qu’en 1836 que le roi Ferdinand VII décida d’y apporter quelques modifications afin de lui redonner son aspect d’origine et de pouvoir l’utiliser à nouveau comme résidence royale. En 1851, la reine Isabelle II charge l’architecte Pedro de Villarreal de reconstruire le palais selon sa conception originale et de le rendre à nouveau habitable. Cependant, après son abdication deux ans plus tard, le roi Alphonse XII décida de ne pas y habiter et de le transformer en musée.

Aujourd’hui, vous pouvez visiter cet édifice monumental et vous promener dans ses nombreuses salles, telles que la Salle des rois (La Sala de Reyes), qui contient les portraits de tous les rois d’Espagne depuis Philippe V jusqu’à aujourd’hui, ou la Salle de la famille (La Sala de Reyes).

3. Torre del oro, Séville

Séville est l’une des plus belles villes d’Espagne. La ville a été déclarée site du patrimoine mondial par l’Unesco et c’est aussi le lieu de naissance du flamenco.

La Torre del Oro (« Tour de l’or ») est une tour de guet islamique médiévale située à Séville, en Espagne. Elle a été déclarée « Bien d’intérêt culturel » en 1985.

Ce monument a été construit sur ordre du calife almohade Yaqub al-Mansur au début du XIIIe siècle, dans le cadre de son nouveau complexe militaire à l’intérieur de l’enceinte fortifiée connue sous le nom d’alcázar de al-Mugáyar (le palais almoravide). Ce bâtiment a ensuite été utilisé par les souverains chrétiens après leur conquête de Séville en 1248.

C’est l’un des rares exemples d’architecture militaire médiévale qui subsistent en Europe, avec la Torre de los Perdigones à Tolède, le Castillo de San Jorge à Ávila, la Torre de la Calahorra à Alcalá de Henares et la Tour de l’Hommage à Vitoria-Gasteiz.

4. Basilica de la Macarena, Séville

C’est l’un des monuments les plus importants de Séville, où de nombreux pèlerins viennent se recueillir et prier.

Cette église date du XVIe siècle et a été construite dans le style baroque. Elle est située dans le centre historique de Séville et tire son nom de sa patronne, Notre-Dame de la Miséricorde (La Macarena).

La basilique possède une très grande nef avec trois sections ou autels de chaque côté pour la prière. L’autel central est dédié à la Virgen de la Esperanza (Notre-Dame de l’Espérance) et a été construit en 1847. À sa base se trouvent deux portes en bronze réalisées par Juan de Mesa. Elles s’ouvrent pendant la Semaine Sainte, lorsque les processions les traversent pour se rendre à la cathédrale.

En outre, les visiteurs peuvent voir des images telles que celles représentant la mort du Christ, Notre Dame des Douleurs, Saint Sébastien et Saint Jean l’Évangéliste. Il y a aussi des peintures de Francisco de Zurbarán et de Francisco Bayeu, entre autres.

5. La Casa de Pilatos, Séville

La Casa de Pilatos est un monument construit par l’architecte Francisco Javier Prado (1806-1883), qui s’est inspiré de l’édifice du même nom à Séville, en Espagne. Elle a été construite entre 1854 et 1856, à l’initiative de José de la Borda y Uribe, qui souhaitait avoir une copie de ce célèbre édifice dans sa ville natale, Cartagena de Indias.

L’édifice se compose de trois étages et présente un style néoclassique avec des éléments de la Renaissance et du baroque. Il a une superficie totale de 1 200 mètres carrés et couvre une surface de 91 x 72 mètres. La décoration des murs extérieurs est faite de marbre blanc importé d’Europe, tandis que les murs intérieurs sont décorés d’ornements en plâtre semblables à ceux que l’on trouve dans les palais de Séville et de Cordoue.

Le bâtiment comprend également deux tours latérales avec des coupoles qui ont été ajoutées plus tard par l’architecte José María Baralt en 1867, d’après les plans du Prado lui-même. Ces tours ont été construites avec des briques d’argile trouvées sur place et du béton armé. La partie supérieure a été recouverte de tuiles importées d’Europe, tandis que la partie inférieure a été recouverte de tuiles canales locales.

6. L’Alhambra, Grenade

L’Alhambra est le monument le plus célèbre de Grenade, en Espagne. Il a été déclaré site du patrimoine mondial par l’UNESCO en 1984.

L’Alhambra est une forteresse et un palais situés dans le quartier de l’Albaicin à Grenade, en Andalousie, en Espagne. L’Alhambra (arabe : الحمراء) a été construit à partir des palais des souverains maures de l’émirat de Grenade. La structure est située dans les murs d’une ancienne citadelle maure médiévale connue sous le nom d’Al-qal’a (القلعة), qui signifie « le château ».

Le palais-forteresse a été construit vers 889 après J.-C. sur une colline artificielle appelée el Sacromonte (« montagne sacrée ») dans l’actuelle ville de Grenade. Il est resté sous le contrôle des musulmans jusqu’à sa prise par le roi Ferdinand III en 1238, lors de la Reconquête. Elle devint alors une résidence royale et le siège du pouvoir des rois chrétiens qui régnèrent depuis la Castille et l’Aragon jusqu’en 1492, date à laquelle ils furent expulsés par le dernier souverain nasride, Mohammed XII, après l’échec de sa révolte contre eux.

7. La Mosquée-cathédrale de Cordoue

La mosquée-cathédrale de Cordoue est un monument du patrimoine mondial et l’un des lieux les plus importants à visiter en Andalousie.

L’édifice a été fondé en tant que mosquée en 785 par le calife omeyyade Abd-ar Rahman Ier, qui décida de la construire après son retour de La Mecque. Elle a été construite sur un ancien temple wisigoth dédié à San Vicente. C’est la première mosquée de l’histoire à avoir été convertie en cathédrale chrétienne, ce qui s’est produit après la Reconquista (reconquête) de Cordoue par le roi Ferdinand III en 1236.

L’édifice est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1985 et est déclaré monument historique national depuis 1931. La mairie de Cordoue organise régulièrement des visites guidées de ce monument avec des audioguides disponibles en plusieurs langues (espagnol, anglais, français et allemand). Différentes options sont proposées aux visiteurs :

Visite générale – dure environ 1 heure 15 minutes et comprend les principales zones d’intérêt ;

Visite privée – dure environ 3 heures et comprend toutes les zones à l’exception de la zone souterraine ;

8. La Cathédrale de Jerez de la Frontera

Si vous êtes à Jerez de la Frontera, vous ne pouvez pas manquer la cathédrale de Jerez de la Frontera. C’est l’un des édifices les plus emblématiques de la ville et il revêt une grande importance historique.

La cathédrale de Jerez de la Frontera a été construite entre 1520 et 1673. Elle a été conçue par l’architecte Diego de Riaño et s’inspire de la cathédrale de Séville. Bien que la construction ait commencé en 1520, elle n’a été achevée qu’en 1673. La cathédrale a été construite sur une mosquée existante qui avait été détruite lors de la reconquête de l’Espagne.

Aujourd’hui, ce monument est l’une des attractions touristiques les plus importantes d’Andalousie et l’une des cathédrales les plus importantes d’Espagne.

9. Le Monastère de la Cartuja, Séville

Le monastère de la Cartuja est un monument d’Andalousie situé à Séville. C’est l’un des monuments les plus importants de la ville et il a été déclaré patrimoine mondial par l’UNESCO en 1987.

Le nom de ce bâtiment vient de son origine en tant que monastère de moines franciscains, mais il abrite aujourd’hui plusieurs musées et autres espaces culturels.

Si vous souhaitez visiter ce monument, nous vous recommandons de réserver vos billets en ligne avant votre visite afin d’éviter les files d’attente.

Ce monument vaut la peine d’être visité si vous voulez profiter d’un après-midi dans le parc avec votre famille ou vos amis. Vous y trouverez tout : des jardins, des fontaines et des sculptures !

10. Alcazaba d’Almería

L’Alcazaba d’Almería est la forteresse musulmane construite au XIe siècle pour défendre Almeria des attaques chrétiennes. Elle est toujours en bon état et c’est un endroit formidable à visiter si vous êtes dans la région.

L’Alcazaba d’Almería est l’un de mes monuments préférés en Andalousie. Il est situé au sommet d’une colline, à côté du port d’Almería, et vous pouvez y accéder en prenant un taxi ou un bus depuis le centre-ville.

L’Alcazaba d’Almería est également connue sous le nom d' »Alcazabas de la Costa », car trois autres alcazabas se trouvent le long de la côte : un près de San Pedro de Alcántara et deux autres près de Los Barrios de Luna et de Sotogrande.

11. Torre Mesa Roldan, Almería

Le monument Torre Mesa Roldan est l’un des sites historiques les plus importants d’Andalousie. Il a été construit par les Maures pour protéger Almería.

Elle a été construite au cours du XIIIe siècle et jouit d’une belle situation au sommet de la colline. Il est visible depuis de nombreux points d’Almería, et c’est une icône de la ville. Vous pouvez y accéder en voiture ou en bus, mais si vous marchez, il vous faudra environ 30 minutes pour vous y rendre depuis le centre de la ville.

La conception de ce monument est étonnante : sa forme est très similaire à celle d’un minaret, mais au lieu d’avoir un seul étage comme un vrai minaret, il en a plus de 20 !

Le prix de la visite de la Torre Mesa Roldan est de 3€ par personne et elle est ouverte toute l’année (sauf en janvier). Elle est ouverte tous les jours sauf le lundi de 10h30 à 14h et de 16h à 18h.

12. Château de Jimena, Cadix

Le château de Jimena a été construit par les Arabes au XIIe siècle pour protéger la baie de Cadix des attaques. Le château, situé sur une falaise surplombant la mer, a été nommé en l’honneur de Jimena Belmonte, fille de Fernando III et première épouse d’Alphonse X le Sage.

Aujourd’hui, c’est l’un des monuments les plus importants d’Andalousie et l’un des plus anciens châteaux d’Espagne. En 2008, il a été déclaré patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO.

Cette forteresse a été utilisée comme position défensive depuis sa construction jusqu’à aujourd’hui, où elle est utilisée comme musée et centre culturel. Il abrite également une intéressante collection d’objets historiques liés à Cadix et à ses environs.

Ne manquez pas ces 14 monuments étonnants de Malaga !

13. Palais de las Dueñas, Séville

Le palais de Las Dueñas est un bâtiment construit au XVIIe siècle par l’architecte Diego de Riaño et commandé par la duchesse de Medina Sidonia, María de la Cueva y Toledo. Il est situé à l’un des angles de la Plaza Nueva, à côté de l’église Santa María la Blanca. Le palais a été construit pour la duchesse en tant que résidence, mais il a également été utilisé à des fins commerciales et comme auberge pour les voyageurs qui venaient visiter Séville.

L’édifice présente un plan rectangulaire à trois étages, couvert d’un toit de tuiles et soutenu par des colonnes en bois disposées par paires de chaque côté de la façade. La porte d’entrée est décorée de beaux carreaux sévillans du XVIIe siècle.

Il est intéressant de noter que cet édifice est considéré comme l’un des plus importants exemples espagnols d’architecture civile de la Renaissance et de l’ère baroque.

14. Palais archiépiscopal de Séville

Le palais archiépiscopal de Séville est un bâtiment situé sur la Plaza de Toros, à Séville. Il s’agit du bâtiment le plus ancien d’Andalousie, déclaré monument national le 5 décembre 1931. Il a été construit entre 1517 et 1530 sur ordre de l’archevêque Fray Diego de Deza, qui souhaitait avoir sa propre résidence dans l’enceinte de la ville de Séville.

Le palais comporte deux étages et un sous-sol qui abrite la chapelle. La façade principale est orientée vers le sud et comporte trois portes : L’entrée principale est de style gothique, avec son arc en ogive flanqué de deux fenêtres à vitraux. Deux entrées latérales se trouvent également de part et d’autre de la porte d’entrée. Les façades sont ornées d’éléments décoratifs tels que des gargouilles et d’autres motifs traditionnels de l’architecture médiévale typique de Séville à cette époque (gothique).

L’intérieur est composé de trois cours : La première cour consiste en un espace ouvert entouré d’arcs soutenus par des colonnes disposées autour d’une fontaine centrale ; De cette cour, on passe à une autre où se trouve une galerie composée d’arcs soutenus par des colonnes ; Enfin, on se trouve à l’intérieur d’une autre cour à deux étages.

15. Alcazaba de Malaga

L’Alcazaba de Malaga est l’un des monuments les plus importants d’Andalousie. Il s’agit d’une forteresse construite sur une colline, qui domine la ville et ses environs. La construction a été commandée par Abd ar-Rahman II (822-852), qui voulait construire une forteresse pour défendre Malaga contre d’éventuelles attaques.

La construction a duré plus de 150 ans et s’est achevée en 929. L’édifice est divisé en deux parties : la citadelle et la partie inférieure, qui comporte quatre portes et deux tours. La citadelle a été construite avec de gros blocs de pierre calcaire et de granit, tandis que la partie inférieure a été construite en briques.

Ce site historique peut être visité à l’intérieur de ses murs encore intacts ; on y trouve également des traces de vestiges romains et musulmans qui ont été conservés depuis le Moyen Âge.

16. Palais de l’Aljaferia, Saragosse

Le palais de l’Aljaferia est l’un des plus beaux palais de Saragosse et l’un des monuments les plus importants de la ville. Il est situé sur la place des Fueros, à côté de la cathédrale, et a été construit entre 1524 et 1534 sur ordre du roi Charles Ier (Charles Quint).

Son nom vient de l’arabe et signifie « Maison du Roi ». À l’origine, il s’agissait d’une résidence pour l’empereur Charles Quint lors de ses séjours à Saragosse. Plus tard, il est devenu un palais royal qui a accueilli des rois et des reines jusqu’à son abandon définitif au XIXe siècle. Il a également servi de prison jusqu’en 1837, date à laquelle il a été déclaré monument archéologique.

Le palais d’Aljaferia a été restauré à plusieurs reprises depuis lors, mais son aspect original a été préservé depuis qu’il a été déclaré monument national en 1931.

Aujourd’hui, vous pouvez visiter ce monument tous les jours, sauf le lundi, de 10 heures à 14 heures. Si vous souhaitez visiter d’autres monuments à Saragosse ou dans d’autres régions d’Espagne, consultez notre site web !

17. Madinat al-Zahra à Cordoue

Le monument de Madinat al-Zahra est l’un des lieux les plus visités de Cordoue. Ce monument a été construit au Xe siècle et est un exemple de l’architecture omeyyade. Il est situé au sommet d’une colline et est devenu l’un des symboles de Cordoue.

Le monument de Madinat al-Zahra a été construit par Abd ar-Rahman III, qui décida de construire une nouvelle ville sur cette colline pour échapper aux problèmes qu’il avait avec ses rivaux de Damas et de Bagdad. Il a construit cette ville entre 936 et 947 après J.-C. et elle est devenue sa capitale pendant son règne en tant que calife d’Al-Andalus (929 – 961). Le monument de Madinat al-Zahra a été construit en marbre et en briques, avec de grandes colonnes et de nombreuses mosaïques.

Ce monument comprend plusieurs bâtiments, dont des maisons résidentielles, des mosquées, des bains et d’autres bâtiments utilisés à des fins diverses, telles que l’administration ou les activités militaires. Il contient également d’importants exemples d’art islamique tels que des mosaïques et des décorations en ivoire ou en or.

18. Chapelle royale de Grenade

La chapelle royale de Grenade est un édifice gothique déclaré monument national par le gouvernement espagnol. C’est là qu’ont été célébrés les mariages d’Isabelle Ire et de Ferdinand II.

La chapelle a été construite au XIIIe siècle pour le roi Jacques Ier, qui souhaitait disposer d’un lieu où il pourrait prier lorsqu’il se trouvait à Grenade. Elle a été consacrée comme chapelle royale en 1418.

La chapelle a été gravement endommagée lors du soulèvement des Maures contre la domination espagnole, connu sous le nom de Reconquista. Elle est restée fermée jusqu’en 1569, date à laquelle elle a été rouverte par Philippe II, qui avait ordonné sa restauration. L’édifice est aujourd’hui utilisé pour des cérémonies religieuses, mais il est également ouvert aux visiteurs qui peuvent admirer son architecture gothique et ses vitraux.

Plusieurs autres monuments de Grenade méritent d’être visités si l’on s’intéresse à l’histoire andalouse.

19. Palais de Dar al-Horra, Grenade

Le palais Dar al-Horra a été construit au XIXe siècle par Muley Mohamed Ben Abderrahman, le dernier souverain nasride. Il a été achevé par son fils, Muley Hacen, qui a régné de 1357 à 1366.

Il s’agit d’un bel édifice aux nombreuses influences mauresques, l’un des rares à avoir survécu à la conquête chrétienne de Grenade en 1492.

Le palais est situé en face de la Plaza Bib-Rambla et est ouvert aux visiteurs tous les jours sauf les lundis et jeudis.

20. Hotel Alfonso XIII, Séville

L’hôtel Alfonso XIII est un hôtel situé à Séville, en Andalousie, dans le sud de l’Espagne. Il est situé au cœur du quartier historique de Séville, juste à côté de la cathédrale (Iglesia de Santa María de la Sede).

Le bâtiment date de 1912 et fut l’un des premiers hôtels construits à Séville après la Reconquista. Il a été construit dans le cadre d’un projet ambitieux de Don Pablo Martín-Valdés y Martínez de Irujo, duc de Huéscar, comte de Valdesoto et marquis de Villanueva del Fresno. Il a demandé à l’architecte Enrique Moreno Torroja de concevoir l’hôtel, qui a ouvert ses portes le 16 décembre 1913.

L’hôtel a été rénové à plusieurs reprises au fil des ans et a appartenu à de nombreuses personnes différentes, des aristocrates aux stars de cinéma comme Luis Miguel Dominguín ou Sophia Loren. En 1995, il a été racheté par le groupe Barceló et a été intégré à la marque Hoteles de Lujo.

21. Plaza de España, Séville

Une visite à Séville n’est pas complète sans visiter le monument de l’Andalousie : La Plaza de España. Ce grand parc est situé au centre de Séville et est devenu l’un des points de rencontre les plus populaires pour les habitants et les touristes.

Il convient de noter qu’en plus d’être un excellent lieu de détente, ce monument abrite également plusieurs éléments intéressants tels que le musée des arts et traditions populaires, un endroit idéal pour découvrir la culture locale.

La Plaza de España est située au cœur de Séville. Elle est entourée de jardins, de fontaines et de palmiers, ce qui en fait un endroit idéal pour aller avec des enfants ou pour se détendre après une longue journée de visites à Séville, seul ou en famille.

Parmi les monuments les plus impressionnants construits par les Arabes à cette époque, citons la Grande Mosquée de Cordoue, ainsi qu’un certain nombre de palais et de lieux de culte dans toute l’Andalousie, comme l’Alhambra à Grenade, qui est aujourd’hui un site du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Si de nombreux édifices ont été détruits ou abandonnés, d’autres ont été préservés avec soin, comme la Mezquita de Cordoue, qui fait aujourd’hui office d’église chrétienne après avoir été transformée en cathédrale par Ferdinand III en 1236.

Dans ce guide, nous vous avons présenté 21 des monuments les plus extravagants de la région. Mais il reste encore beaucoup à voir et si vous avez l’occasion d’explorer ceux que nous n’avons pas cités, n’hésitez pas ! Vous serez peut-être surpris par ce que vous y trouverez.

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.